Pour qui? » L'enfant

 

L'ENFANT

L'animal est présent dans le monde de l'enfant dès la naissance et fait partie intégrante de son imaginaire. Il est représenté par les peluches, les jeux, les livres, etc.

 

L'animal est un élément sécurisant pour lui car il ne juge pas. Il l'aide à façonner son monde affectif, cognitif, relationnel, émotionnel et social.

 

 

 

LE CHIEN: UNE RELATION PARTICULIÈRE

Les interactions avec le chien renforcent le sentiment de sécurité affective et stabilisent les émotions chez l'enfant anxieux, angoissé et qui n’arrive pas à dépasser ses peurs. Cette sécurité qui se développe avec le chien permet à l'enfant de s'apaiser, de retrouver de l'assurance et d'atténuer ses comportements d'évitement et ce, dans diverses situations de la vie quotidienne.

 

Lorsque l'enfant a réussi à établir une relation sécurisante avec le chien, il peut alors libérer ses émotions, ses affects, et s'y investir. Cette relation va lui permettre de mieux décrypter le monde qui l'entoure.

 

L'animal va permettre, d'une certaine manière, de déverrouiller le monde intérieur de l'enfant.

 

 

LE LAPIN: UN ANIMAL TRÈS PRÉSENT
DANS LE MONDE DE L'ENFANT

Le lapin est présent dans les dessins animés, parmi les peluches et sur les habits. L'enfant est très attaché à cet animal en raison de sa tendresse, sa douceur et son affection.

 

Ses oreilles, les couleurs de son pelage, ses longues moustaches, sa fourrure soyeuse, ses déplacements par bonds font de lui un animal idéal pour des enfants en difficulté scolaire ou sociale.

 

 

 

LE RÔLE DE LA ZOOTHÉRAPIE

Les enfants souffrant d'un retard de développement, d'une maladie chronique, de troubles de l'attachement, d'un déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), de difficultés scolaires et/ou sociales, endurent une mise à l'écart. Ils sont également davantage confrontés aux risques d'échec scolaire.

 

La zoothérapie chez ces enfants va agir à différents niveaux, l'animal jouant plusieurs rôles:

  • canaliser les turbulences et les confusions de l'enfant ainsi que faire naître des relations positives;
  • être un partenaire rassurant, sécurisant et apaisant pour l'enfant;
  • jouer un rôle d'éponge et de tranquillisant;
  • stimuler les fonctions cognitives;
  • favoriser la responsabilité de l'enfant;
  • augmenter l'estime de soi et la confiance en soi;
  • le mettre en situation positive et de réussite, et non en échec;
  • augmenter la motivation